INFINITE-VERTIGO.NET

Apocalypse World

S2E3 - From space with love

Prologue

Le groupe s'agrandit provisoirement de deux protagoniste: Le Mieux (le Machiniste) et Tête de Con (ou monsieur Tête ou monsieur De Con au choix) le Biker.

Le Machiniste sort tout droit des caves du bunker, inondées lors des derniers combats contre les pirates. Il mène secrètement depuis des années ses expériences au fond de son laboratoire, confectionnant avec amour un lance-flamme, son ami de toujours. Quant au Biker, il est arrivé il y a peu avec toute sa clique d'alcooliques vrombissants depuis le Farwess, une région aride à l'Ouest où manquait cruellement l'eau pour laver les machines et l'essence pour étancher leur soif.

Le Céphale a récupéré peu à peu la santé à l'hôpital du bunker, d'où il est finalement sorti avec une paralysie de l'hémiface gauche et la ferme conviction d'être le prophète d'un Dieu, Abaddon.

Walter l'Arrangeur est rentré dans le rang après le fiasco de la dernière fois, en s'assurant d'être dans les petits papiers de Banki puisque ce dernier lui a concédé une dernière chance de se racheter.

Niouk le Chien de Guerre a une sacrée cicatrice au pelvis. A présent ennemi des femmes, il cherche par tout les moyens de s'affranchir de la frustration de ne plus pouvoir tirer son coup naturellement.

Le Doc est de retour sur terre après avoir subit lui aussi l'attaque surprise des pirates, et a du abandonner l'USS MTF à son sort, trop endommagé. Il a ramené Caïus son fils, qui est grand maintenant, le petit.

Dieu est proche

Le goupe est convié par le Céphale à une petite réunion secrète dans une des salles du bunker. En effet, ce dernier a décidé de dévoiler au monde l'existence d'Abaddon, le Dieu Unique, afin de convertir un maximum de fidèles à sa cause. Après un discours émouvant, l’Épouvantail bénéficie de l'aide convaincue de Niouk, qui voit en Abaddon et son Prophète une éventuelle voie vers le plaisir absolu. Néanmoins, les autres PJ ne voient qu'une nouvelle facétie du Céphale, voir sont carrément septiques, notamment Walter et le Machiniste (qui retourne dare-dare dans son atelier pour ne plus en sortir.) Le Biker semble apprécier le discours, envisageant même de convertir son gang entier (afin de les fanatiser encore plus.)

Alors que Walter avoue sincèrement ne pas croire du tout en l'existence d'un potentiel dieu, les portes pneumatiques s'ouvrent, laissant le passage à Banki en personne, accompagné de deux gardes prétoriens, dont un passe frénétiquement le balais devant son maître. Celui-ci est un peu vexé de ne pas avoir été convié à la réunion, et met la pression à l'Arrangeur: se décidera t-il un jour ou l'autre à stopper les menaces qui planent sur l'U.N, à savoir: une bande de pirates kamikazes au Sud, une armée de guerriers invisibles au Nord, et des scientifiques louches terrés dans les Platelles Rochoises ?

Walter lui répond que oui oui on y travaille, et s'ensuit une longue discussion sur la conduite à tenir. Finalement, le groupe décide de se rendre dans les Platelles Rochoises, à Black Mesa, afin de présenter Caïus au Pr. Gordon, car celui-ci cherchait un apprenti, puis de voir s'il accepterait alors de leur prêter un coup de main dans leur combat contre les pirates et les Kongs.

Portes ouvertes à Black Mesa

Les PJ se meuvent donc vers l'Est, constatant une fois de plus que les pirates s'activent plus que jamais le long de la côte, dans le cimetière marin, et qu'ils y possèdent désormais une sorte de fort de bric et de broc près de la plage, et de nombreuses embarcations en construction.

L'accueil à Black Mesa est cordial, comme toujours, même si le Pr. Gordon F. a revêtu sa combinaison pour une occasion qu'on ignore. L'idée des PJ fait sensation: Gordon est très enthousiasmé par le profil de son nouvel apprenti. En effet, Caïus possède une belle intelligence pour son âge ainsi qu'une certaine affinité avec le Malström hérité de sa mère. Gordon leur explique enfin ce à quoi il travaille. Lui et le Pr. Sage ont été contactés par une entité intelligente supposément extra-terrestre, peu après que le cataclysme de la fin du monde n'ai entièrement ravagé le complexe de Black Mesa, s'étendant à l'époque sur plusieurs hectares. Depuis, ils tâtonnent et ne parviennent qu'à communiquer grossièrement avec la créature via le laser du laboratoire. Ils soutiennent l'hypothèse que l'extra-terrestre est actuellement en voyage dans l'espace et cherche activement un soutien terrestre pour son arrivée.

Le Céphale est ravi. Il expose ses visions à Gordon, et celui-ci lui propose d'allier ses talents extra-lucides à sa machine afin de vérifier ses informations. Se remémorant sa dernière rencontre avec son maître, l'Épouvantail se refroidit d'un coup (il avait bien faillit y passer.) C'est alors que l'Ange-Gardien, possédant également une certaine affinité avec le Malström, décide de tenter le contact avec la créature. Gordon invite donc le groupe à pénétrer dans sa cave à champignon et active l'ouverture d'un passage secret au fond de la grotte, révélant l'entrée du grand laboratoire de Black Mesa. Les PJ découvrent bien plus de moyens qu'ils ne l'avaient soupçonnés de la part de Gordon: des machines en très bon état, une grande surface de locaux et toute une équipe de chercheurs sérieux.

Dieu à guidage laser

Gordon les mène directement devant le laser sensé communiquer avec la créature. Mise en route, elle ronronne gentiment alors que les PJ participant au rituel se donnent la main assis en tailleur. Le Céphale dirige la cérémonie et entame son petit manège à l'aide d'un masque conçu par ses soins représentant la face de son alter-ego psychique. Recevant violemment le masque en pleine tronche, le Doc entre immédiatement en transe. Il est précipité devant Abaddon en personne, et apprécie à son tour l'immense stature de la créature. Malgré tout e lien psychique est de faible intensité, et le Doc se concentre sans perdre de temps sur la localisation de la créature. Il aperçoit alors, dérivant dans l'espace, un météore à l'éclat métallique de grande envergure, filant à toute vitesse à travers le vide et direction de la terre.

Revenant à lui-même, il confie sa vision à l'équipe et Gordon saute de joie, car cela confirme son hypothèse. Pianotant sur son terminal, le Pr. affiche rapidement les coordonnés de la météore, qu'il pointe au laser depuis maintenant des semaines sans savoir s'il contenait réellement la créature. D'après ses calculs, l'objet sera en orbite autour de la terre dans 3 jours environs.

On le fait ? On le fait.

Walter est de plus en plus méfiant. Il se demande si cet Abaddon est une bonne chose. Même s'il comprend l'attrait purement scientifique de créature, il n'ai vraiment pas chaud pour faire sa connaissance. D'autant qu'en demandant au Céphale de lui montrer Abaddon afin de voir lui aussi la créature, il perçoit autour de l'habitacle spatial un rayonnement de tentacules noires qui renforce encore plus sa paranoïa extra-terrestre. Le Biker est quant à lui enchanté par sa vision (il a participé sans que personne ne le soupçonne au rituel, et a vu également le météore) dont l'effet lui a fait ressentir une joie immense, surtout avec tout l'alcool qui l'imbibe.

Finalement le groupe décide de faire amerrir le bolide dans la baie, ce qui convient à Walter puisque cela implique de la débarrasser de tout ses pirates. De plus, Gordon leur offre son appui balistique, en leur confiant un pointeur laser qui lui permettra de tirer avec le canon laser du laboratoire sur la cible de leur choix.

Le groupe, laissant Caïus à sa nouvelle fonction d'apprenti scientifique, file alors vers le camp pirate. Une fois sur place, les PJ débarquent sur la plage, au milieu des carcasses de bateaux que les pirates ouvrent les unes après les autres pour en recycler le métal précieux. Peu farouches, les pirates divertis par l'arrivée des PJ s'approchent, jusqu'à ce qu'une brute un peu plus grande que les autres ne fasse mine de provoquer en duel les PJ. Niouk se déshabille à la manière pirate et flanque une raclée au bonhomme, qui chouine dès la première clé du Chien de Guerre en implorant merci. Sous les rires de ses congénères, il finit par ramper hors de vue tandis qu'on indique aux PJ la localisation du quartier général.

Epilogue

Lee groupe se retrouve alors devant une femme à fière allure, affublée d'un cache-oeil et d'un perroquet vert (il ne lui manque que la jambe de bois.) Les PJ, constatant que les pirates ont déguerpis avec l'apparition de leur patronne, s’apprètent alors à parlementer avec la Dame.